Les femmes politiques ne sont pas des dindes

 

Franchement, on en a marre de ces images sexistes qui n’apportent rien au débat. Ces photomontages ou ces caricatures – mais j’aurais pu aussi citer énormément d’articles ( dont beaucoup à l’extrême-droite), de commentaires- qui traitent les femmes de tous bords de dindes me semblent de plus en plus insupportables.  Ils sont malheureusement assez symptomatiques du regard posé sur les femmes politiques de notre pays. Je ne parle pas de Christine Taubira qui avait été caricaturée en singe… et j’ai vu d’ailleurs pas mal d’autres animaux en cherchant les dindes sur Google…

Si nous ne sommes pas d’accord avec les politiques qu’elles mènent, caricaturons le contenu de leurs propos, soit. L’image de la dinde, à quoi renvoie-t-elle?  En cherchant dans le dictionnaire du Trésor national de la langue française, on trouve ces indications:

« Par analogie, familier, péjoratif [En parlant de personnes du sexe féminin, et par référence au caractère lourd et stupide attribué au gallinacé] Femme, fille, prétentieuse et sotte. Le premier sot et la première dinde venus; se complaire dans les bras de quelque dinde. (Quasi-)synon. oie. Elle, une dinde, lui, un abruti (MONTHERL., Lépreuses, 1939, p. 1417).
 En interjection: Quelle dinde! Grande dinde! Espèce de dinde!
 En emploi d’attribut avec valeur d’adjectif: Mais les celles qui, comme ça, dans cette gazette, se plaignaient, il [Charlesles trouvait toujours soit trop dindes, soit trop tartes (QUENEAU, Zazie dans le métro, 1959, p. 15).

Si nous pouvions arrêter d’affirmer qu’une femme politique est une dinde, je crois déjà que la qualité de notre humour s’améliorerait nettement, et puis on progresserait peut-être un peu  en considérant a priori que les femmes qui s’engagent ne sont ni prétentieuses ni sottes, mais intelligentes et courageuses.  Qu’on attaque plutôt leurs idées!

La petite compilation que j’ai pu faire ci-dessus en quelques minutes, sans avoir spécialement fait d’efforts pour être exhaustive, montre bien que ce genre de propos n’a rien à voir avec les orientations politiques de ces personnes, puisqu’elles sont de tout bord. Je crois aussi qu’on ne se rend pas bien compte de la violence que constituent ces images pour les personnes intéressées d’une part, mais aussi pour les femmes en général: insidieusement, la récurrence de ces images péjoratives sans valeur argumentative sape la légitimité plus générale des femmes en politique. Ces images partagées sur les réseaux finissent par nous dire: « votre place n’est pas là, mais dans une sorte de poulailler domestique, restez dans votre basse-cour. »

Si vous vous demandez quelle mouche m’a piquée aujourd’hui, et pourquoi il m’a pris la fantaisie tout à coup de faire cette recherche, d’écrire ces quelques lignes, c’est parce que tout à l’heure, j’ai justement rencontré le montage qui visait Marlène Schiappa. Il y a sans doute des reproches politiques à lui faire: mais l’assimiler à une dinde, vous trouvez ça franchement spirituel? Si encore c’était original… Et ça fera avancer quoi, franchement?

Sûrement pas la cause des femmes, en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *